STW #2 – Benoit Bazzocchi – Fondateur de Smartangels

POUR NE PAS PERDRE TROP DE TEMPS, BENOIT QUI ENCHAINE LES RÉUNIONS DEPUIS SON RETOUR DE VACANCES LA VEILLE, M’A DONNÉ RENDEZ-VOUS À SON BUREAU.
BENOIT, TU ES FONDATEUR DE SMARTANGELS, EST-CE QUE TU PEUX M’EXPLIQUER EN QUELQUES MOTS CE QUE C’EST ?

SmartAngels c’est une plateforme de crowdfunding qui permet à des investisseurs privés de rentrer directement au capital de startups et de PME de croissance, pour participer à leur développement.

COMMENT T’EST VENUE L’IDÉE DE CRÉER CETTE ENTREPRISE ?

L’idée m’est venue d’un simple constat. Il y a 3 ans, alors que je travaillais dans un fond d’investissement dans le secteur financier, j’ai remarqué qu’il y avait un grand nombre d’entreprises qui rencontraient des difficultés dans leur recherche de fonds et qu’en parallèle, des investisseurs, notamment particuliers, n’avaient pas forcément accès à ces opportunités d’investissement. J’ai donc eu l’idée de créer une place de marché qui permettrait la rencontre de cette offre et de cette demande.

COMMENT PASSE-T-ON D’UNE IDÉE À SA CONCRÉTISATION ? QU’EST-CE QUI T’A POUSSÉ À CRÉER CETTE ENTREPRISE ?

Ça faisait très longtemps que j’avais envie de monter ma boite et je commençais à avoir fait un peu le tour de mon job donc ça c’est imposé à moi, c’est devenu une évidence.

EST-CE QUE LE POUVOIR, LA NOTORIÉTÉ, LA LIBERTÉ QU’OFFRE LE FAIT D’ÊTRE SON PROPRE PATRON OU L’ESPOIR DE FAIRE FORTUNE, SONT DES FACTEURS QUI ENTRENT ENJEU ?

Il y a toujours lointainement l’idée de gagner de l’argent mais ça n’est pas la motivation première. Ce qui m’a vraiment motivé c’était plutôt une profonde envie de créer quelque chose, de développer une activité innovante.

ON IMAGINE, PEUT-ÊTRE À TORT, QUE TOUS LES ENTREPRENEURS SONT CRÉATIFS ET COURAGEUX, VOIRE TÉMÉRAIRES. QU’EST-CE QUE TU EN PENSES ?

Je ne me considère pas courageux. Comme je le disais, monter ma boite a été une évidence. Je me suis lancé sans avoir conscience des risques. Aujourd’hui je me rends compte des difficultés qu’il a fallu traverser mais à l’époque je n’y pensais même pas. Donc inconscient oui, mais courageux non. Et créatif forcement un peu parce que monter une boite dans un secteur où presque tout est à inventer requiert de l’imagination !

QUELLES SONT SELON TOI LES PRINCIPALES QUALITÉS QUE DOIT AVOIR UN ENTREPRENEUR ?

Pour moi il y en a 2. Il faut avant tout être bosseur, avoir une grande capacité de travail et être disponible pour cela. Et il faut beaucoup de persévérance, ne jamais se laisser démotiver car les occasions de baisser les bras sont nombreuses…

AUX USA, 25% DES LEVÉES DE FONDS SONT DÉDIÉS À LA COMMERCIALISATION ET À LA COMMUNICATION DES STARTUPS CONTRE 2% SEULEMENT EN FRANCE. QU’EST-CE QUE ÇA T’INSPIRE ?

En France on n’aime pas financer de l’immatériel… Les investisseurs ont déjà du mal à financer des salaires, des équipes qui vont créer de la valeur, alors de la communication… Pourtant il est nécessaire, dans des proportions différentes selon les domaines, de savoir investir en communication. Je ne parle pas forcement de campagnes publicitaires TV ou d’affichage, la communication ca peut aussi être une stratégie web d’acquisition de clients par exemple.

ON A L’IMPRESSION QUE LES STARTUPS FORMENT UN MONDE À PART, QU’ELLES NE FONCTIONNENT PAS ET NE FONT PAS FACE AUX MÊMES CHALLENGES QUE LES AUTRES ENTREPRISES.  EST-CE QUE TU PARTAGES CE SENTIMENT ?

Une startup est très clairement différente d’une entreprise classique. A priori, son business model n’est pas défini au départ, elle doit donc l’inventer en testant et réadaptant sans cesse les choses. Les startups sont donc des structures très souples, très agiles, qui ont une organisation spécifique complètement déconnectée des entreprises traditionnelles.

ET EN CE QUI CONCERNE LEUR COMMUNICATION ?

De la même manière une startup ne va pas forcement fonctionner comme une entreprise classique. Elle va sans doute privilégier le web qui est le media le mieux adapté à une logique de test et de réadaptation permanente. C’est un des rares media qui permet une vraie mesure ROIste et répond ainsi également aux contraintes financières des jeunes entreprises.

Pour ce qui est du style de communication, je constate que les startups sont souvent plus à même de prendre des risques, d’assumer des campagnes décalées.

AS-TU DES MODÈLES, DES STARTUPS SUCCESSFUL QUI T’ONT DONNÉ DES RAISONS D’Y CROIRE ET PEUT ÊTRE T’INSPIRENT ENCORE AUJOURD’HUI ?

Je n’ai pas de modèle particulier de startups ou d’entrepreneurs, même si des hommes comme Xavier Niel ou Jacques-Antoine Granjon sont évidemment très inspirants, que ce soit pour leur réussite, leur manière d’appréhender leur busines ou pour leurs engagements personnels.

ET EN MATIÈRE DE COMMUNICATION, EST-CE QUE TU SUIS LES CAMPAGNES DE TES CONCURRENTS OU D’AUTRES STARTUPS ? EST-CE QUE CERTAINES T’ONT PARTICULIÈREMENT MARQUÉ ?

Oui, je suis un peu ce que font mes concurrents mais notre marché n’est pas assez mature pour qu’il y ait des campagnes fortes… D’une manière générale, je dois reconnaître qu’il n’y a pas de campagne qui m’ait particulièrement marquée ces derniers temps, je ne me suis pas dit récemment « wahou quelle campagne ! » mais il y a en ce moment beaucoup de très bonnes choses sur les supports vidéo web !

SI TU DEVAIS ME CONFIER LA RÉALISATION D’UNE CAMPAGNE POUR SMARTANGELS, QUEL SERAIT LE BRIEF ?

Enchanter le crowdfunding !

POUR FINIR, UN MESSAGE À FAIRE PASSER ?

Apprenez à coder et accrochez-vous.